Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2017

une étude couteuse et inutile.

conten.jpgJusqu’à présent, la plupart des foyers quimpérois voient leurs poubelles grises ramassées deux jours par semaine. La mise en place de la collecte sélective de tous les emballages a considérablement réduit le volume des déchets destinés à l’incinération. Il est donc normal que nous en venions à un ramassage semaine. Il y a plus d’une année que régulièrement je réclame au sein des instances  communautaires  cette modification. Ca y est, la chose semble acquise. Alors pourquoi ce coup de gueule poussé jeudi soir lors du conseil communautaire.   Tout simplement parce qu’au détour d’une simple délibération je découvre que la collectivité a passé un marché pour une étude,  à un cabinet de Lyon afin évaluer le besoin en terme de taille de conteneur individuel. Des employés de cette société retenue vont donc passer dans chaque foyer pour demander si les résidents ont assez avec le conteneur actuel ou s’ils en souhaitent un plus grand. A l’issue de cette enquête, la même société aura en charge de distribuer les nouveaux conteneurs. Coût   de l’étude 350 000 euros

Il aurait été tellement plus simple pour la communauté, le choix d’un passage semaine étant fait,  de lancer une communication invitant les quimpérois qui auraient souhaité un conteneur plus grand de se signaler à la mairie. On aurait même pu, pour moins de 40000 Euros,  embaucher deux vacataires pendant 2 ou 3 mois afin de faire un travail en profondeur sur le volume et la nature des déchets produits.

  A l’heure où nous constatons une baisse des dotations de l’Etat, ou tout le monde s’entend pour dire qu’il nous faudra faire des économies, ce marché est tout simplement aberrant.   

Commentaires

et la lecture du télégramme du jour mentionnant les baisses paralléles de subvention de tres tot théâtre et des autres acteurs associatifs locaux prend une tout autre saveur.

la réforme de la collecte est une bonne réforme surtout si les contribuables voyaient leurs impôts dédiés baisser.

mais là non seulement on va rien gagner mais en plus cela va nous couter encore plus d'argent.

les conseils de quartiers auraient aussi pu être questionnés ils auraient permis d'apporter une réponse étayée et ce pour 0 €.

Va falloir passer les parkings gratuits en payant pour étaler la douloureuse :)

Écrit par : philig | 26/06/2017

Répondre à ce commentaire

"ce marché est tout simplement aberrant."
entièrement d'accord, si les informations sont exactes.
350 000 euros juste pour savoir si la taille des conteneurs est suffisante, c'est surréaliste. (et symptomatique d'une administration qui oublie le pragmatisme et de remettre son fonctionnement en cause)
Il suffirait d'envoyer un courrier à tous les administrés leur demandant si leur conteneur est de taille suffisante et de dépouiller les réponses. Il y a bien quelques employés de la mairie qui pourraient s'en charger.
Plus de 300 000 euros d'économisés...
... pour étendre la gratuité des parkings un peu plus, et mieux accueillir les visiteurs...(clin d'œil à Philig :) )

Écrit par : erwan | 28/06/2017

Répondre à ce commentaire

Notre inénarrable Erwan que je ne connais que par sa prose est assez gonflé. Mettre sur le dos des salariés de la mairie de Quimper et de QBO une mesure votée par des élus est assez extraordinaire. Ce n'est pas une administration cachée dans les couloirs de l'hotel de ville et dirigée par un dark vador revenu d'entre les morts qui a décidé d'allouer cette somme de 350 000 € pour une étude très discutable mais bien par des hommes et des femmes que le vote des citoyen-ne-s a placé au commande de cette ville et de QBO et qui ont voté cette délibération

Écrit par : René | 02/07/2017

Répondre à ce commentaire

Merci René pour cette précision. Vous dites vrai.
Ce sont les élus qui ont voté cette décision,... mais j'ai cru comprendre par le journal que monsieur le maire n'avait pas encore tous les éléments pour répondre,...que donc ce serait peut-être revu ? à suivre...
Ce que je pointais du doigt, c'est que si ce sont les élus qui votent les décisions au final, je suppose que le travail est largement préparé en amont par les ronds de cuir qui font carrière dans les services, et qu'ils "fonctionnent" en bons fonctionnaires, sans se poser de questions, avec des habitudes qui excluent de se poser la question de savoir si le coût est trop élevé pour les finances publiques et le contribuable.
C'est certainement une erreur des élus de ne pas avoir mieux approfondi ce dossier avant de le passer au vote.
Mais j'imagine que dans le même registre, les "études" du feu plan transports, pour ne parler que de cela, sous le mandat de monsieur Le Bigot, ont dû coûter infiniment plus cher, ( probablement des millions d'euros, Monsieur Le Bigot doit être au courant), sans parler des indemnités (plusieurs millions je crois) qu'il a fallu payer, parce que monsieur Poignant avait pris les décisions juste avant sa fin de mandat. Donc, niveau gaspillage d'argent public pour des études inutiles... il y a eu bien pire que ces 350 000 euros sous le mandat précédent.

Écrit par : erwan | 03/07/2017

@Erwan

le recours aux études confiées a des prestataires extérieurs explose.

les élus (donc la majorité) en demandent a tout crin sans réaliser ou sans vouloir réaliser qu'elles ont un cout qui se rajoute par exemple aux travaux.

on fait ou on fait pas?
on fait une étude!!
bon ben on fait cout des travaux plus étude
bon ben on fait pas cout de l'étude

Apres en période d'économie, quand le maire depuis son election parle d'economies a faire les 350 000 ben faut pas deconner.

je n'ai pas pu assister a la restitution des états généraux auquels j'avais participé et je n'ai rien vu dans la presse a ce sujet mais je suis curieux de connaître les axes degagés

Écrit par : philig | 04/07/2017

Répondre à ce commentaire

Je n'ai pas assisté à ces états généraux "jolivet", pas le temps.
Mais je serais curieux également de connaître les axes dégagés.

J'avais participé aux "réunions de concertation" pour le plan transports, il y a quelques années, sous le mandat Poignant et cie, et aux "ateliers" sur le sujet. J'ai bien compris que j'avais simplement été naïf et perdu mon temps. Tout était décidé, ces ateliers n'existaient que pour donner une apparence de démocratie à des décisions "souveraines" d'une équipe qui s'est bien moquée de ceux qui ont cru que leur avis avait une quelconque importance.

Ils ont simplement oublié de regarder la définition du mot "concertation" dans le dictionnaire. Une concertation se fait avant de décider un projet, pas simplement pour déplacer une virgule dans un texte, quand le projet est décidé.

Écrit par : erwan | 04/07/2017

ludo si tu nous lit

"Je n'ai pas assisté à ces états généraux "jolivet", pas le temps.
Mais je serais curieux également de connaître les axes dégagés.

J'avais participé aux "réunions de concertation" pour le plan transports, il y a quelques années, sous le mandat Poignant et cie, et aux "ateliers" sur le sujet. J'ai bien compris que j'avais simplement été naïf et perdu mon temps. Tout était décidé, ces ateliers n'existaient que pour donner une apparence de démocratie à des décisions "souveraines" d'une équipe qui s'est bien moquée de ceux qui ont cru que leur avis avait une quelconque importance.

Ils ont simplement oublié de regarder la définition du mot "concertation" dans le dictionnaire. Une concertation se fait avant de décider un projet, pas simplement pour déplacer une virgule dans un texte, quand le projet est décidé."

pour y avoir été on ne parlait pas de sécurité par exemple du moins pas la majorité

l'intérêt d'avoir participé c'est que j'ai sous le coude l'intégralité des propositions émises
du coup l'enfumage sera vite visible

Écrit par : philig | 06/07/2017

Répondre à ce commentaire

Erwan non content de s'en prendre aux salariés de la ville de Quimper et de QBO, se fait un devoir de propager des rumeurs sans fondement ni référence : ", les "études" du feu plan transports, pour ne parler que de cela, sous le mandat de monsieur Le Bigot, ont dû coûter infiniment plus cher, ( probablement des millions d'euros"
Triste sire

Écrit par : René | 09/07/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour René,
le "triste sire" ne connaît effectivement pas le prix exact de ces études. Il suffit je suppose de consulter les archives des délibérations municipales de l'époque pour avoir le chiffre précis. Désolé, je n'ai pas eu le temps de faire cette démarche. Si vous en avez le temps ou l'envie, cela vous permettrait de confirmer ou infirmer mes "suppositions" avant de parler de "rumeurs sans fondement".
A l'époque de l'enquête j'ai eu en main ces fameuses études: Il s'agissait de 2 dossiers de plusieurs centaines de pages, de très lourds pavés que personne n'a dû lire en entier, tellement ils étaient longs. Et si ma mémoire est bonne, je crois que c'est le cabinet d'études SARECO (www.sareco.fr/.../parcs-de-stationnement/etudes-d-opportunite) qui s'était chargé de ces études et qui était venu à plusieurs reprises présenter ces travaux, et les défendre en réunion publique, vidéo de "propagande" à l'appui.
Je suppose que si une simple petite étude de recensement pour les poubelles
coûte 350 000 euros, les études très complexes pour un plan transports qui devait totalement transformer le centre ville, ont dû coûter infiniment plus cher, vu les moyens engagés.
Donc si vous arrivez à trouver le chiffre exact dans les archives de l'ensemble des études du plan transports, et que ce chiffre est inférieur à 1 ou 2 millions d'euros, je vous autoriserai à me traiter de "triste sire". Par contre, si j'ai raison, j'accepterai vos excuses.

Écrit par : erwan | 11/07/2017

bon alors c'est quoi les news?,

je suis en vacs et loin de quimper

les 350 000 euros vont être économisés pour servir à l'installation des caméras? ou bien?

Écrit par : philig | 18/07/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire