Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2018

Le projet communautaire:Une occasion de manquée

Le conseil communautaire de QBO( Quimper Bretagne Occidentale)  a adopté aux forceps mardi dernier, son projet communautaire. A la lecture du document, il n’y avait pourtant pas lieu d’en faire une histoire. Rien ou du moins pas grand-chose de neuf. Une succession de rappels des actions déjà engagées quelques banalités sur l’aéroport et sur la liaison ferroviaire avec Paris. Je dis banalités parce qu’elles sont  devenues banalités  au fil du temps, tellement elles ont été répétées. La réaffirmation pour la nième fois de la place  de l’agroalimentaire dans notre économie et petite nouveauté quand même, un paragraphe qui ne mange pas de pain mais qui existe, sur la place du vélo. Bref rien de motivant ou de dynamique alors pourquoi cette fronde des Maires. Simplement, parce que dans ce projet qui a vocation à tracer des lignes, il y avait une partie programme : la mise sous compétence communautaire de la petite enfance et des EHPAD et avec une date.  Il n’en fallait pas plus pour soulever l’indignation de certains Maires  qui voyaient disparaitre brutalement une partie, et non des moindres,  de leurs prérogatives.

Il aurait été si simple pour obtenir le consensus de se limiter au projet en évoquant l’évolution de ces compétences et comme pour le reste de ne pas donner de dates. Le conseil communautaire sera de toutes manières au moment venu,  saisi de cette question. Mais non, le Président s’est buté... et le consensus a volé en éclat.

Au-delà de cette péripétie, faut le dire sans importance, ce qui apparait quand même c’est l’absence de réflexion de fond. Prenons cette question de la petite enfance. En fait il s’agit surtout de l’accueil en crèche.  Tout le monde est bien conscient qu’il s’agira demain  d’un domaine communautaire. La vraie question aurait dû être : Quelle politique en faveur de la petite enfance  et quel type d’accueil  veut-on mettre en place. Et là effectivement il y avait lieu à échanges. Idem pour l’accueil des personnes âgées. Veut-on favoriser le maintien à domicile, développer les résidences services, quelle politique et  combien de place  pour les EHPAD. Et bien entendu quel budget pour ces politiques.

C’est sur  cet aspect projet politique  que les citoyens attendent maintenant de  participer aux  échanges.

Écrire un commentaire