Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2006

La grâce qui tue

C’est incontestable Guy Drut a été un grand sportif. Sa médaille d’or au 110 mètres haies des olympiques de Montréal en 1976 fut un vrai bonheur.
Et alors… Depuis, qu’il s’est reconverti dans la politique, Député, Ministre (au fait, j’aimerais bien que l’on m’explique pourquoi les sportifs de haut niveau penchent presque tous à droite…) Il ne fait plus rêver. Qui plus est ce Monsieur sensé incarner les valeurs olympiques se fait prendre les doigts dans la confiture pour une sombre affaire de marchés publics de la région Ile de France dirigée alors par Michel Giraud, bravo. Quinze mois avec sursis, même tarif (le sursis en plus) que s’il avait jeté un bock de bière, vide, sur des CRS de retour d’une visite en banlieue. Rien à dire, le tarif c’est le tarif. Chirac, le champion de la tolérance zéro, qui ces jours ci doit avoir la tête ailleurs, se prend de compassion pour cet ami fidèle et lui accorde sa grâce. Et tout le monde de se poser la question… en pleine affaire "clearstream", est il devenu fou? Parce que la raison officielle, à savoir notre sauteur de haies pourra ainsi participer au comité olympique afin défendre la candidature de la France en … 2020, Il n’y a que le Galouzeau pour gober un truc pareil.
Non, en fait, c’est tout simple, Chirac, qui nage dans le brouillard le plus complet à propos de prochaines présidentielles, est prêt à donner sa grâce a toute personne susceptible de la lui rendre d’ici quelques mois. Alors pourquoi pas Guy Drut aujourd’hui, demain Le Floc Prijent … Papon. On vit vraiment une époque formidable.

08:37 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

09/05/2006

coupables d'avoir mal voté!

Depuis belle lurette, les ONG demandent à l'Union Européenne de prendre des sanctions vis à vis des exactions de l'armée israélienne envers les populations civiles palestiniennes... Peine perdue!
Comble de cynisme c'est contre les palestiniens, coupables d'avoir mal voté que se portent les foudres de l'UE. Le blocage des aides financières a pour première conséquence le non paiement des fonctionnaires palestiniens. Il s'en suit une situation anarchique car pour vivre, les policiers palestiniens doivent trouver de l'argent ailleurs. Les plus vertueux font deux journées de travail en une, les autres seront très vite tentés de se "payer sur la bête".
Il ne s'agit pas de défendre le "Hamas" et en aucun cas de cautionner les actes de terrorismes mais soyons pragmatiques la paix dans ce coin du monde ne peut venir que dans le respect des populations dans leur choix démocratique et pour l'ONU comme pour l'UE dans le respect des résolutions votées.

à lire le texte de l'association France / Palestine
9mai_palestine.doc

21:55 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

14/04/2006

Le casse-tête de la présidentielle.

Ce vendredi 14 avril à minuit, le premier tour des votes pour la désignation du candidat Vert à la présidentielle sera clos. Sans trop prendre de risque, encore que chez nous il soit très difficile de prévoir, il y a de fortes chances que Dominique Voynet arrive en tête de ce premier tour. L'enjeu pour la deuxième place reste plus ouvert, Yves Cochet bénéficie de l'expérience d'un Ministre et d'une solide analyse sur l'évolution du monde en matière d'énergies. Cécile Duflot a pour elle, une fraîcheur et un réseau bien huilé. Je ne pense pas que ni Jean Desessard ni Alain Uguen puissent espérer cette seconde place (on ne sait jamais).
Concernant les programmes, nos cinq candidats sont vraiment porteurs des valeurs des Verts et le projet est vraiment celui des Verts. Pour ma part je trouve cela très bien. Le (sans préjuger s’il sera masculin ou féminin) candidat des Verts sera celui qui aura été jugé le plus apte à porter ce projet.
A l’issue de second tour, les Verts auront donc un candidat. Les autres formations de gauche auront également désigné le leur pour le mois de novembre. Y aura-t-il 5 ou 6 candidats se référant aux valeurs de la gauche ? Je pense que c’est prendre un gros risque. Le syndrome du 21 avril est toujours très présent dans les mémoires et le vote utile au premier tour risque de jouer à plein.
Je militerai donc, dès que sera connu notre candidat, pour une primaire à gauche. Le principe me parait simple à mettre en route. Les 5 ou 6 formations de gauche présentent leur « champion » en cosignant un texte de base sur les valeurs communes. Ils s’engagent également sur un accord électoral pour les législatives permettant une représentation fidèle au rapport issu de cette primaire à gauche. Les électeurs, membres des partis politique ou pas, émargent en s’engageant sur ce texte commun et choisissent celui qui semble le plus à même de l’emporter sur la droite.
C'est tout simple... trop simple sans doute!

11:05 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (2)